Actualités | Les rennes, eux aussi victimes du réchauffement climatique
Actualités

Les rennes, eux aussi victimes du réchauffement climatique

Marie-eve Wilson-jamin Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 21 déc. 2018
rennes © © Shutterstock

En vingt ans, la population de rennes a été divisée par deux en Arctique. Un phénomène lié au changement climatique.

La population de rennes a diminué de moitié en vingt ans

Voici une mauvaise nouvelle à quelques jours de Noël... Les rennes, qui sont liés à la mythologie du Père Noël dont ils sont censés tirer le traîneau, sont aujourd'hui une espèce en danger. Leur population a diminué de moitié en deux décennies en raison du réchauffement de l'air dans les régions polaires.

L'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique alerte quant à la situation dramatique de ces animaux. On les trouve normalement en Arctique, en Europe, en Sibérie ou encore en Amérique du Nord. Mais, depuis 20 ans, la population de rennes a baissé de presque 56%, de 4,7 à 2,1 millions d'animaux.

Des espèces clés dans la chaîne alimentaire en Arctique

« Il est normal que la taille des troupeaux varie au cours des décennies, mais certains troupeaux ont atteint un niveau très bas jamais observé auparavant », souligne le rapport de l'agence américaine. Et la diminution de la population de rennes est inquiétante puisqu'elle a des effets concrets sur l'écosystème local. 

En effet, les rennes tout comme les caribous sont des espèces clés dans la chaîne alimentaire en Arctique. Ils constituent ainsi une part de l'alimentation des gros prédateurs locaux mais aussi des autochtones. Quant au Père Noël, il faudra peut-être bientôt qu'il change de monture !

À lire aussi : L’Arctique se réchauffe beaucoup plus vite que la planète