Actualités | Une tornade dévastatrice touche les USA : point sur la situation & analyse du phénomène
Actualités

Une tornade dévastatrice touche les USA : point sur la situation & analyse du phénomène

Laura J. Publié par Laura J. - le 13 déc. 2021

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 décembre, la partie Centre Est des Etats-Unis a été touchée par une série de tornades d’une puissance rare qui a ravagé de très nombreuses infrastructures sur son passage - sur une bande de 350 kilomètres. Pire encore, c’est le très lourd bilan des victimes qui fait froid dans le dos…

Une amplitude pratiquement jamais observée encore

Avec 1 200 tornades qui frappent son territoire chaque année, les USA sont habitués aux tempêtes de grande envergure, mais celle qui s’est abattue sur le pays ce weekend a été d’une amplitude jamais vue encore. Alors que ce phénomène météorologique fait en moyenne une cinquantaine de morts au total par année, le décompte devrait dépasser la centaine de victimes rien que lors de cet évènement-ci.

Alors que les secours continuent de déblayer le terrain sans relâche, des milliers de blessés et de sans-abri ne cessent de s’ajouter à ce macabre décompte. Six Etats du centre et du sud ont ainsi été touchés :

  • Le Kentucky
  • L’Illinois
  • L’Arkansas
  • Le Missouri
  • Le Tennessee
  • Le Mississippi

Si ces régions ont toujours été habituées à ce type d’évènement, c’est la violence et la quantité des tornades qui sont impressionnantes, puisqu’on en a décompté entre 20 et 30 !

Alors que la région compte en général une cinquantaine de victimes par an en moyenne comme nous le disions, le bilan risque d’être très élevé. C’était en 2011 que le record avait été le plus effroyable, avec 580 personnes tuées et plus de 21 milliards de dollars de réparation des dégâts.

En France, seules une dizaine de tornades touchent le territoire, et elles sont rarement de forte puissance.

Une tornade qui aurait atteint le maximum sur l’échelle de Fujita

Ce phénomène est en effet classé en fonction de son degré de destruction sur une échelle appelée « de Fujita » - dont la gradation va de 0 à 5. Celle qui porte désormais le nom de Quad-State Tornado est classée entre la catégorie 4 et 5, cette dernière ne s’étant produite que 2 fois depuis les années 50. Les conséquences sont les suivantes et sont à couper le souffle :

  • Les maisons à ossature solide se sont soulevées des fondations et ont été transportées sur des distances considérables en se désintégrant ;
  • Des objets de la taille d'une voiture volent dans les airs à plus de 100 mètres ;
  • Les structures en béton armé sont fortement endommagées ;
  • Les arbres sont déracinés.

Un phénomène qui n’est pas facile à prédire

Le bilan humain et matériel aurait sans doute été plus léger si la population avait été prévenue à l’avance. Elle aurait ainsi pu se mettre à l’abri et protéger certaines infrastructures. Malheureusement, il est très difficile d’anticiper la création des tornades qui se forment très rapidement et disparaissent tout aussi vite.

Ces tourbillons en forme d’entonnoir sont caractérisés par des vents violents pouvant atteindre 500 km/heure et mesurer jusqu’à 2 km au sol. Ils peuvent aussi monter jusqu’à 80 km de hauteur. Ils touchent donc en quelques secondes seulement des zones bien plus vastes que les orages classiques.

Le réchauffement climatique est-il responsable de ce phénomène exceptionnel ?

Il semblerait bien que oui… Le premier facteur ayant contribué à l’apparition de la Quad-State Tornado a été les températures très douces enregistrées en cette fin d’automne. A cela s’est ajouté tout au long de l’année 2021 un épisode nommé La Niña, consistant en un refroidissement des eaux de l’Océan Pacifique équatorial. Lorsque ces phénomènes se combinent, l’intensité des tornades en hiver ainsi qu’au début du printemps augmente fortement aux USA.

Rappelons que les tornades apparaissent lorsque s’allient une différence de température importante entre le sol et les zones de plus haute altitude et un cisaillement de vents. Les couches d’air chaud et froid se mettent alors à tournoyer et créent une colonne qui s’étale de la base des nuages au sol.