Écologie | A la découverte de la panthère des neiges, le « fantôme des montagnes »
Écologie

A la découverte de la panthère des neiges, le « fantôme des montagnes »

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 20 févr. 2022
panthere des neiges

A voir absolument en ce moment ? La panthère des neiges, magnifique documentaire de Marie Amiguet et Vincent Munier (adapté du roman homonyne de Sylvain Tesson), dédié à cet animal secret et rarissime. Partons à la rencontre de ce mystérieux félin, malheureusement présent sur la liste des espèces en péril aujourd’hui. 

La fiche d’identité de la panthère des neiges

Famille

La panthère des neiges (Panthea uncia) est aussi appelée léopard des neiges, panthère blanche, Once ou Irbis. Il s’agit d’une espèce de félins de la sous-famille des Pantherinae (le lion, le tigre, le jaguar…).

Description 

  • C’est un mammifère de taille moyenne aux pattes courtes et aux pieds larges.
  • La queue est large, épaisse et longue : elle joue le rôle de balancier, pour maintenir l’équilibre en milieu escarpé et lui permet de lutter contre le froid lorsque la panthère se l’enroule autour du corps pour dormir.
  • La face, large et ronde, aux cavités nasales très larges (adaptées à l’altitude et au manque d’oxygène), possède des oreilles courtes et arrondies (pour éviter la déperdition de chaleur).
  • Les yeux sont gris-vert, ce qui est unique.
  • La robe est de couleur gris pâle à gris jaune, constellée de taches pleines et de rosettes, le ventre, lui, est blanc cassé. Camouflage efficace dans les rochers et la neige.
  • Le poids varie de 40 à 55 kg, pour une taille de 1 à 1,30 m pour le corps (80 à 105 cm pour la queue) et 60 cm au garrot (ces mesures sont variables entre le mâle et la femelle).
  • Elle peut faire faire des sauts de 10 m.

Habitat 

Elle vit dans les vallées des hautes vallées des montagnes de Sibérie centrale, d’Asie Centrale et de l’Altaï, entre 600 et 6 000 m. Elle aime les ravins escarpés et rocheux, inaccessibles. Son aire de répartition est très vaste, de 1,2 à 1,6 millions de km2 (dont 62% en Chine). Elle gîte dans un repli rocheux, abri naturel.

Régime alimentaire

La panthère blanche chasse (à l’affut), sur un vaste territoire, principalement le grand bharal (un mouton sauvage au pelage gris - bleu), l’ibex, le bouquetin, mais aussi des petits mammifères (lièvres, souris, marmottes), des oiseaux… et des végétaux. Elle chasse le jour comme la nuit et suit les déplacements saisonniers de ses proies (vallées et forêts de conifères l’hiver et montagnes l’été).

Comportement 

La panthère des neiges est d’un naturel pacifique et calme ; elle est solitaire en général sauf la femelle quand elle met bas, 2 chatons en moyenne, en mai…les petits restent avec leur mère pendant 18 à 22 mois. Elle peut vivre jusque 12 ans en liberté et 25 en captivité. A savoir que la panthère ne rugit pas, son cri est un miaulement aigu, perçant, prolongé et intense, mais elle peut aussi grogner, « cracher » en cas de danger.

Panthères des neiges : quel est l’état des lieux ?

Malheureusement, la panthère des neiges fait partie des espèces vulnérables (liste rouge de l’UICN) ; elle n’en resterait environ 6500 individus (les chiffres sont variables en raison de la difficulté à les observer). Elle est braconnée par les éleveurs locaux pour sa fourrure, très recherchée, ses os (pour la médecine traditionnelle chinoise) ou en « représailles ». En effet, l’once s’attaque aux troupeaux domestiques isolés et sans surveillance, chèvres, yacks, chevaux… d’où des conflits avec les éleveurs locaux. Leur population aurait chuté de 20% ces dernières années, malgré la sensibilisation de protection de l’espèce ; toujours la même problématique avec le prédateur et l’activité humaine sans cesse invasive.

A savoir : un manteau de panthère des neiges se négocie autour des 10 000 dollars.