Retour X
Écologie | Lutte contre la pollution automobile : Londres emploie les grands moyens
Écologie

Lutte contre la pollution automobile : Londres emploie les grands moyens

Proposé par Emilia Capitaine - le 6 avr. 2017

En 2019, les véhicules polluants souhaitant accéder au centre de Londres devront payer des droits de péage journaliers de 12,5 £ (14,5 €).

Un péage pour accéder au centre-ville de Londres

Dès 2019, les voitures et les camions les plus polluants devront payer un droit de péage de 12,5 £ (soit 14,5 €) la journée pour accéder au centre de Londres. Le centre de Londres deviendra donc, dès le mois d’avril 2019, une zone d’émissions polluantes très basses : les véhicules devront respecter des normes environnementales très strictes (la norme européenne Euro 4 pour les véhicules à essence et Euro 6 pour les moteurs diesel) ou payer des droits de péage journaliers pour circuler.

D’ici à 2021, le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan (élu en 2016) souhaite étendre cette mesure à l’ensemble de la capitale et organisera une consultation populaire à ce sujet.

Ambition : devenir une ville verte

Cette mesure s’inscrit dans la volonté du maire de Londres de rendre l’air de nouveau respirable dans la capitale, en limitant au maximum la pollution automobile. Elle s’accompagne de l’augmentation du nombre de bus électriques et des points de rechargement pour les batteries des véhicules électriques.

À Paris, des mesures visant à limiter la pollution automobile ont également été prises, notamment la fermeture à la circulation des voies sur berges, qui aurait permis, selon la mairie, une baisse moyenne du trafic de 28,8 % aux heures de pointe. 

À lire aussi : Les vignettes anti-pollution bientôt obligatoires dans les grandes villes ?

Crédit photos: © @shutterstock