Santé / Bien-être | Obésité : qui est responsable ?
Santé / Bien-être

Obésité : qui est responsable ?

Publié par Sybille De-la-rocque - le 25 déc. 2018

Les obèses sont-ils responsables de leur obésité ? L’étude de cette maladie qui fait de plus en plus de victimes prouve que les coupables ne sont pas forcément ceux que l’on imagine.

L’obésité, fléau mondial en constante augmentation

L’obésité est un fléau qui touche tant les pays riches que les pays en voie de développement. Cette maladie émergente, qui est déjà à l’origine de 3 millions de décès chaque année, est en constante progression et les autorités sanitaires en ont fait un enjeu de santé publique prioritaire. Car l’obésité est à l’origine de nombreuses maladies telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou le développement de certains cancers.

Contrairement à de nombreuses maladies, l’obésité ne se traite malheureusement pas en une simple opération chirurgicale ou par un traitement médicamenteux. Dans son ouvrage Obésité. Au-delà de l’impasse, Lélia Bracco, médecin endocrinologue explique en effet que cette maladie non-transmissible résulte de très nombreux facteurs parmi lesquels entre la surconsommation de nourriture, mais pas seulement. Malbouffe, sédentarité, stress et vie urbaine sont des facteurs largement aggravants de l’excès de poids.

Les enfants sont de plus en plus frappés d’obésité

Plus largement, l’auteur met en avant le décalage immense entre les recommandations des autorités sanitaires, et la société qui pousse à cette consommation qui inquiète tant les médecins. Dans les supermarchés, les rayons regorgent de produits qui favorisent l’obésité, tant par leur trop grande teneur en sucre et en produits gras, que par les substances que les industriels ajoutent de manière à susciter désir et addiction. Une chose est alors sûre : pour lutter contre l’obésité, rien ne sert de se concentrer sur la seule assiette de la personne qui en est victime, le coupable se trouve ailleurs.

Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé, (OMS), en 2016, plus de 1,9 milliard d’adultes étaient en surpoids, et sur ce total, plus de 650 millions étaient obèses. Cette même année, 41 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient également en surpoids ou obèses, contre 340 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans. Actuellement, la plupart de la population mondiale vit dans des pays où le surpoids et l’obésité font davantage de morts que l’insuffisance pondérale.

À lire aussi Les Européens meurent moins du cancer, mais l'obésité inverse la tendance