Actualités | [VIDEO] Glissement de terrain au Venezuela : un bilan de plus de 100 morts est avancé
Actualités

[VIDEO] Glissement de terrain au Venezuela : un bilan de plus de 100 morts est avancé

Laura J. Publié par Laura J. - le 17 oct. 2022

Alors que depuis plus de trois semaines, le Venezuela connait des pluies diluviennes accentuées par le passage de l’ouragan Julia au large du pays la semaine dernière, le pire s’est malheureusement produit. Un glissement de terrain catastrophique a frappé la ville de Las Tejerias, dans le centre-nord du pays, et aurait fait une centaine de morts. Dans les semaines qui ont précédé, le Venezuela a déjà compté plus de 13 décès dans différentes régions, toujours liés à des glissements de terrain ou inondations en rapport avec les précipitations record du mois de septembre et début octobre.

Des secouristes qui s’activent jour et nuit

Des tonnes de déchets ont envahi un quartier entier de cette ville de 50 000 habitants. Les vidéos ci-dessus sont impressionnantes et parlent d’elles-mêmes, puisque des maisons ont entièrement été emportées par les flots, ne laissant derrière elles parfois que les fondations.

La population toute entière s’est mobilisée pour nettoyer la zone ou bien pour fournir aux victimes et leur famille nourriture, toit et vêtements. Les autorités travaillent également à rétablir les lignes électriques et téléphoniques, mais aussi les conduits d’eau potable endommagés par cette catastrophe naturelle.

L’OPS (Organisation panaméricaine de la santé) a quant à elle fait un don de « médicaments et de matériel pour 5 000 personnes ». Elle a aussi distribué « 10 000 comprimés de purification de l'eau, chacun pouvant purifier 10 litres d'eau potable ».

Un triste bilan

Alors que seulement une cinquantaine de corps ont été retrouvés pour le moment, il ne reste pratiquement plus aucun espoir de sauver à ce jour le reste des 50 autres personnes portées disparues. Toutefois, comme les images le montrent, les 3 000 secouristes continuent de s’atteler à déblayer la boue et les gravats à la recherche de blessés. Une course contre la montre est donc engagée.