Retour X
Cuisine | Champagne : les règles d’or pour l’apprécier
Cuisine

Champagne : les règles d’or pour l’apprécier

Proposé par Pauline Picquette - le 22 déc. 2020

« Je ne bois du champagne qu'à deux occasions : quand je suis amoureuse, et quand je ne le suis pas. » * On l’aime à l’envi... Il est synonyme de fêtes, mais pas seulement : on peut en boire quand on est heureux, triste, seul, en compagnie... Toutes les occasions sont bonnes pour boire ce merveilleux breuvage à bulles ! 

Les 5 erreurs à ne pas faire quand on boit du champagne

  1. Conserver la bouteille au frais trop longtemps : Il est préférable de conserver la bouteille dans un endroit frais et sec que dans le réfrigérateur… Sauf si vous la consommez dans les 3 à 4 heures à venir. De facto, le bouchon va s’assécher et le champagne va s’oxyder plus rapidement, son goût et son arôme vont changer. A savoir : le champagne ne se conserve pas, il faut le boire assez rapidement.
  2. Ouvrir la bouteille de la mauvaise façon : Déboucher une bouteille est tout un art et ce processus se fait en 3 étapes. Placez le pouce sur le bouchon - par mesure de sécurité. Démontez la partie métallique en maintenant le fil métallique à l’écart du bouchon... Et faites sauter le bouchon... jamais vers les convives !
  3. Croire que le champagne ne se boit que dans une flûte : Préférez un verre blanc à vin en forme de tulipe, car le vin pourra s’ouvrir et respirer… Les flûtes sont belles, mais trop minces pour apprécier toutes les saveurs des bulles.
  4. Mal tenir son verre : La température est très importante pour déguster le champagne et le fait de tenir le verre à pleines mains réchauffe le nectar. Il faut donc le prendre par la tige pour éviter le réchauffement du verre… et ne pas le remplir à ras bord car il va monter en température le temps que vous le vidiez.
  5. Le servir uniquement avec des mets « spéciaux » et « chics », style foie gras, caviar... : Osez le boire avec des huîtres, du poisson, du fromage… Il peut s’accorder avec beaucoup d’aliments. En tout lieu et en tout moment (il est peu calorique), déguster un verre de champagne est un moyen formidable de se détendre, de finir la semaine, de se faire plaisir !

On ne met pas une cuillère dans le goulot, cela ne sert à rien !

Le champagne : mieux le connaître !

  • Le champagne, c’est d’abord une appellation française (AOC) sur un terroir bien particulier : la Marne, l’Aube, l’Aisne, la Seine et Marne et la Haute Marne. Ce sont 33 105 ha de vignes et 312 millions de bouteilles (2015) : un patrimoine français exceptionnel !
  • Le champagne, c’est un assemblage de 3 cépages emblématiques : le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay.
  • Les types de champagne : on distingue 2 sous-catégories, le brut (sec, de 17 à 35 gr de sucre par litre) et le demi-sec (de 35 à 50 gr par litre).
  • Les variétés : le champagne millésimé (aux années remarquables, 2009-2008-1996), le champagne sans année, le blanc de blancs (que des raisins blancs), le blanc de noirs (raisins noirs à chair blanche), et le champagne rosé (assemblage vin rouge, pinot noir, et blanc).
  • Ce vin effervescent est unique et il résulte d’un savoir-faire séculaire : respectons-le !

A savoir sur le champagne… avant de faire la fête !

  • Le mariage chocolat-champagne est compliqué : les pôles de sucres s’opposent… ou alors optez pour un chocolat puissant, peu sucré.
  • Le seau de champagne : un indispensable pour tenir au frais la bouteille au frais sans être glacée.
  • Avec une bûche aux fruits ? Priorité au champagne rosé ou un demi-sec.
  • Le champagne brut à privilégier à l’apéritif.

Bonnes fêtes de fin d’année… tout en bulles ! 

* Coco Chanel

Crédit photos: © shutterstock