Retour X
Tourisme / Voyage | A la découverte des routes de France : la côte d’Albâtre, du Havre à Dieppe
Tourisme / Voyage

A la découverte des routes de France : la côte d’Albâtre, du Havre à Dieppe

Proposé par Pauline Picquette - le 17 oct. 2021

Cette promenade longe le littoral du pays de Caux, la côte dite d’Albâtre, aux falaises de la grande muraille cauchoise, qui se prolonge jusqu’à la baie de Somme. Un bien étrange littoral où parfois la mer est oubliée, du fait de la hauteur des falaises de craie. Les plateaux  cauchois (d’argile à silex) ne sont pas continus : ils s’ouvrent régulièrement sur de vertes vallées encaissées à fond plat qui redonnent droit de cité à la mer… Là, se nichent des villes et des villages de pêcheurs et des plages (de galets). De la diversité à la curiosité pour découvrir 5 étapes incontournables de la côte normande du sud vers le nord.

1. Etretat 

Les falaises d’Etretat, les arches, celles d’amont, celle d’aval et la manne porte (de près de 100 m de hauteur) et l’aiguille sont des curiosités géologiques de renommée mondiale. Claude Monnet et Guy de Maupassant en ont fait l’éloge au 19ème siècle ! Etape magique à ne pas manquer.

2. Fécamp

Au 11ème siècle, la cité était la capitale des Normands et de Guillaume le Conquérant, puis grand port sous Louis XIV, grâce à son commerce avec l’Afrique, l’Inde et les Amériques… sans compter la grande tradition des terre-neuvas. On visitera l’abbatiale de la Sainte-Trinité et le château de la Bénédictine (lieu de la célèbre liqueur).

3. Veules-Les-Roses

Cette charmante station balnéaire familiale est traversée par le plus petit fleuve de France, la Veules (1 100 mètres de long). Victor Hugo y résida et apprécia toute la beauté des magnifiques roses en pleine floraison dans toute la cité normande.

4. Varengeville-sur-Mer

On doit à Jehan Ango, armateur, voire corsaire à l’occasion, vicomte de Dieppe et ami de François Ier, amateur des artistes italiens de la Renaissance, le palais de Varenville ou plutôt le manoir… enfin ce qu’il en reste : une partie du corps de logis en grès et silex, une jolie loggia et un imposant colombier. A ne pas rater : le parc des Moutiers (collection de rhododendrons) et les vitraux de Braque et d’Ubac dans l’église romane.

5. Dieppe

Le quartier historique (épargné par miracle des bombardements de la Seconde Guerre mondiale), situé entre le quai Duquesne, sur le port, la Grande Rue et la rue d’Ecosse, est demeuré intact depuis le milieu du 19ème siècle. Devenu piétonnier, on remarquera l’église Saint-Jacques du 14ème siècle et celle de Saint-Rémi et son grand orgue (sur lequel jouait Saint-Saëns), le café des Tribunaux (1709) et le puits Salé, le quartier du Bout du Quai, les Tourelles (vestiges des remparts de la cité corsaire) et le château-musée à la riche collection d’ivoires sculptés.

Retenons pour notre périple en pays cauchois : Yport, petit port de pêche traditionnel, Saint-Valéry-en-Caux au port important et en s’enfonçant dans les terres, l’Abbaye de Valmont à la chapelle Renaissance des Six-Heures. Mention spéciale pour Le Havre et le Pont de Normandie (mis en service en 1995) qui relie la côte d’Albâtre à celle dite Fleurie vers Honfleur, par-dessus la Seine.