Retour X
Tourisme / Voyage | A la découverte des routes de France : la Franche-Comté, pays de Pasteur et de Ledoux
Tourisme / Voyage

A la découverte des routes de France : la Franche-Comté, pays de Pasteur et de Ledoux

Proposé par Pauline Picquette - le 30 sept. 2021

Au cours de son histoire, les deux principales étapes de notre voyage, Dole et Besançon, n’ont cessé de se disputer le titre de métropole de la province de l’est de la France. Besançon (Vesontio, pour les Romains), puis Dole, cité gallo-romaine, devenue par la suite, siège du Parlement des Etats et de l’Université de Franche-Comté à partir de 1386… Mais pour son malheur, suite aux rivalités entre Maximilien d’ Autriche et Louis XI, la cité fut rasée par les Français et ce fut Besançon qui redevint la capitale régionale de cette belle province. 5 étapes pour découvrir, entre Jura et Doubs, un patrimoine multiple et surprenant.

1. Dole

Bâtie sur une hauteur dominant le Doubs, la cité abrite de magnifiques édifices : la basilique Notre-Dame du 16ème siècle et son clocher à 74 mètres, pour un panorama exceptionnel, l’hôtel Froissard (15 et 16ème siècles), l’hôtel de la Charité et la maison de Louis Pasteur. A ne pas manquer, le bord du canal très pittoresque, avec ses bistrots et ses promenades à fleur d’eau.

2. Arc-et-Senans

Le site était idéal pour abriter une usine de production de sel au 18ème siècle… à quelques kilomètres des sources salines de Salins-les-Bains. Il faut découvrir les Salines royales (du génial architecte Claude-Nicolas Ledoux) : 12 bâtiments en demi-cercle parfait pour abriter les lieux de production et les habitations du personnel. L’usine est aujourd’hui un musée consacré aux œuvres et à la vie de l’architecte.

3. Besançon

L’ancienne cité gauloise, nichée dans un méandre du Doubs, connut une vie agitée de la porte Noire de Marc-Aurèle à la citadelle de Vauban, espace qui domine la ville et qui abrite aujourd’hui un parc animalier et plusieurs musées. On aime également le centre-ville et son musée des Beaux-Arts qui expose une collection de tableaux très riche avec, notamment des œuvres de Fragonard, Courbet et Boucher… sans oublier la cathédrale Saint-Jean.

4. Vaire-Le-Grand

Le château du début du 18ème siècle est sobre, mais les salles restaurées montrent de belles boiseries et un poêle en faïence monumental. Le jardin à la française s’étage en terrasses et en bassins jusqu’au Doubs.

5. Baume-les-Dames

Les Moines, les Messieurs, les Nonnes, puis enfin, Baume-les-Dames pour cette agréable petite ville… Il ne subsiste du couvent que l’église abbatiale, bien restaurée. De là, on partira dans la verte vallée du Cusancin jusqu’à ses sources.

A ne pas rater sur le chemin :

  • La forêt de Chaux (près de Dole) : 3ème forêt de France, avec ses 20 000 ha de chênes, de hêtres et de pins sylvestres, ce vaste domaine forestier peut devenir un labyrinthe au promeneur inexpérimenté : boussole et carte sont vivement recommandées.
  • La grotte d’Oselle : au nord-est de la forêt, les grottes offrent un réseau souterrain de 8 km, mais on parcourt seulement 1300 m, de salle en salle, enjambant des petits cours d'eau souterrains, pour une vraie promenade dans le ventre de la Terre.