Actualités | Le sècheresse en France et ses conséquences
Actualités

Le sècheresse en France et ses conséquences

Laura J. Publié par Laura J. - le 4 juil. 2022

Avec des chaleurs intenses arrivées très tôt dans la saison et une vague de canicule déjà enregistrée en juin, l’été 2022 s’annonce d’ores et déjà être l’un des plus torrides. En plus du mercure élevé, c’est aussi l’absence de pluie dans certaines régions qui inquiète. Une sécheresse semble en effet se profiler dans certaines zones de l’Europe, et la France n’est pas en reste. Nous faisons le point sur la situation !

Une alerte enclenchée en Corse

Après des records de chaleur enregistrés sur toute l’Ile de Beauté et une absence persistante de précipitations, la Corse est particulièrement impactée par les bouleversements climatiques ces dernières semaines. Suite aux faibles pluies, les nappes souterraines et les cours d’eau sont en effet à des niveaux très bas et une intervention est devenue nécessaire.

Après qu’une alerte sécheresse ait été enclenché dans la partie méridionale, c’est maintenant dans la moitié nord de l’île que les autorités ont enclenché ce même dispositif le vendredi 1er juillet, et cela jusqu’au 12 juillet au plus tôt.

Le comité départemental du suivi de la ressource en eau a décidé de mettre en place des mesures de limitation de l’usage de l’eau afin que les usages prioritaires soient privilégiés. Il est donc désormais interdit sur toute la Corse de s’adonner aux activités suivantes, entre 9h et 19h :

  • Laver des véhicules en dehors des stations professionnelles ;
  • Remplir des piscines privées à usage familial ;
  • Laver des bateaux ;
  • Arroser des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément ;
  • Laver ou arroser des terrasses et voies de circulation privées ;
  • Arroser des prairies naturelles ;
  • Arroser des cultures maraîchères ;
  • Arroser des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;
  • Laver les voies de circulations publiques ;
  • Irriguer des cultures fourragères ;
  • Prélever de l’eau dans les cours d’eau à des fins non prioritaires.

Des risques de feux de forêt dans le sud de l’Hexagone

Les manques de précipitations se sont également fait ressentir dans la partie sud-est du pays. Résultat : une végétation particulièrement asséchée. Rien que sur le mois de juin, le département des Alpes-Maritimes a subi plus de départs de feux et vu davantage d’hectares de forêt partir en fumée que sur toute l’année 2021. Les pompiers sont donc sur le qui-vive pour intervenir au plus vite au sol et dans les airs.

Puisque 90 % des incendies sont d’origine humaine, il convient de changer nos comportements durant ces phases d’alertes extrêmes. Voici quelques bonnes habitudes à adopter:

  • Ne pas utiliser de disqueuse ou faire de soudure ;
  • Ne pas jeter ses mégots – même éteints – par la fenêtre de son véhicule ;
  • Ne pas faire de feu et de barbecue en forêt ;
  • Débroussailler autour de sa maison ;
  • Ne pas laisser de combustible contre sa maison.

Des récoltes qui seront fortement impactées ?

Les moissons ont commencé un peu partout en France et les rendements semblent être relativement bas en cette année 2022. En cause, la sécheresse qui a touché de nombreux départements de France, dont 54 sont concernés par des restrictions d’arrosage.

En parallèle au manque d’eau, les forts orages enregistrés en juin ont partiellement ou totalement détruit les récoltes dans quelques régions. Espérons que le reste de l’été soit plus clément !