Retour X
Cuisine | Les 3 erreurs à éviter pour réussir une raclette
Cuisine

Les 3 erreurs à éviter pour réussir une raclette

Proposé par Pauline Picquette - le 23 févr. 2021

Fromage fondu, pommes de terre, charcuterie... Sentez-vous cette délicieuse odeur qui fait saliver des milliers de gourmands, notamment pendant la période automnale-hivernale ? Plat favori de bien nombreux Français, la raclette - recette traditionnelle originaire de Suisse, rappelons-le ! - est un Art que l’on se doit de maîtriser. Elle ne s’improvise (presque) pas ! Voici les 3 faux-pas souvent retrouvés lors de « raclette party ».

Erreur #1 : choisir des produits de piètre qualité 

L’un des avantages de la raclette ? Elle se prépare très facilement et ne nécessite pas beaucoup de savoir-faire. L’idéal lorsque l’on reçoit ! A contrario, il est extrêmement important de bien sélectionner ses produits : frais et de qualité, et donc « nutrionnellement et gustativement » parlant bien meilleurs.... Même si ces derniers sont un peu plus chers.

  • On privilégie le fromager/charcutier du quartier et des produits issus de l’agriculture biologique et/ou comportant un label de qualité.
  • On ne lésine pas sur la quantité : prévoir 150 à 200 grammes de fromage à raclette, 4 pommes de terre et 2 à 3 tranches de charcuterie environ par invité.
  • On n’hésite à choisir différentes variations de fromage : fumé, poivré, moutardé... Même si la version classique reste l’incontournable.

Erreur #2 : ne pas s’organiser un minimum 

La raclette, c’est facile à faire, mais elle demande un minimum d’organisation pour qu’elle soit parfaitement réussie : 

  1. Préparez les pommes de terre à l’avance et gardez-les au chaud avant de servir.
  2. Quelques heures avant le repas, sortez le fromage du réfrigérateur. A température ambiante, ce dernier sera plus savoureux.
  3. Faites chauffer votre appareil 10 minutes avant de proposer à vos invités de passer à table.
  4. N’oubliez pas d’ouvrir vos fenêtres et d’aérer votre pièce de temps à autre : on aime la raclette, ses saveurs, l’ambiance qu’elle créée... mais l’odeur est... forte, très forte et s’imprègne facilement : on s’en passera après le repas ! Une bougie parfumée ou des huiles essentielles peuvent être bien utiles.
  5. Vous n’avez pas mangé tout le fromage (oui, cela arrive !) ? Pour le conserver (et ne pas « empester » votre réfrigérateur), emballez-le bien et déposez du marc de café dans un petit bol (ce dernier capturera les odeurs).
  6. « Il reste toujours de la place pour le dessert »... Même après une raclette ? Proposez plutôt un dessert léger et rafraîchissant, comme une salade de fruits ou un sorbet.
  7. N’oubliez pas la dernière étape primordiale (mais souvent boudée) : le nettoyage de l’appareil. On attend que la machine ait refroidie et on s’y met immédiatement, pour toujours plus en profiter la prochaine fois. Une astuce ? On pense au bicarbonate de soude ou au citron pour se la jouer naturel et écologique, tout ce qu’on aime !

Erreur #3 : les oublier... 

La pomme de terre, un incontournable, mais pas uniquement. Puisqu’il s’agit d’un plat assez gras et riche, accordons-le, il est important d’équilibrer un soupçon les apports nutritionnels, mais aussi de penser aux végétariens : 

  • Champignon, 
  • Poivron, 
  • Salade verte, 
  • Carotte, 
  • Tomate, 
  • Chou-fleur, 
  • Brocolis...

A servir crus ou cuits, quelques légumes apporteront une touche de fraîcheur, de couleur et de saveur à votre plat !

Bon à savoir : doit-on boire de l'eau ? Oui, mais le mélange « eau froide + gras » n'est pas trop apprécié par l'estomac. Privilégiez plutôt des infusions, de l'eau tiède... Côté vin ? Misez sur un vin blanc moelleux, ou un Pinot si vous préférez le rouge.

Et surtout, dernière erreur à ne pas commettre ? On ne culpabilise pas et on se fait plaisir, à condition de ne pas manger de raclette tous les jours !