Actualités | L’ouragan Roslyn & ses vents à 200km/h s’abattent sur le Mexique
Actualités

L’ouragan Roslyn & ses vents à 200km/h s’abattent sur le Mexique

Laura J. Publié par Laura J. - le 24 oct. 2022

Une nouvelle tempête tropicale s’est à nouveau formée dans la zone d’Amérique Centrale. Roslyn a fini par se transformer en un ouragan de catégorie 3 en approchant le nord-ouest du Mexique hier, dimanche. Les autorités avaient anticipé un phénomène plus important encore, puisque Roslyn devait être de catégorie 4 (tout épisode de catégorie 3 ou plus élevé sur l'échelle de Saffir-Simpson est considéré comme majeur et potentiellement catastrophique). Au moins deux victimes ont été enregistrées et d’énormes dégâts sont également observés sur le chemin parcouru par l’ouragan.

L’un des plus forts épisodes de l’année dans la région

Après une nuit d’agitation et d’inquiétude, les habitants de la zone impactée par Roslyn se sont réveillés et ont eu à constater la présence de dégâts importants. Des maisons et des routes ont été soufflées par des vents dépassant parfois les 200 km/h. Ces bourrasques ont également créé des vagues atteignant dans certaines zones plus de 6 mètres de hauteur.

Si de nombreuses chutes d’arbres ont été enregistrées ci et là, c’est surtout les glissements de terrain et les inondations qui sont à redouter. Des maisons ont en effet été ensevelies par la montée des cours d’eau dans le Nayarit, et plus d’un millier de personnes ont dû être évacuées en urgence de leur domicile.

Des images qui témoignent de la violence de l’ouragan

Comme la vidéo le montre bien, les vents d’une puissance impressionnante emportant les toitures et déracinant les arbres ont aussi été accompagnés dans certains endroits de très fortes pluies. Ces dernières ont créé des coulées de boue et fait sortir les rivières de leur lit un peu partout sur le territoire.

Un Américain installé dans la région depuis trois mois a d’ailleurs confié à l’AFP : « C'était un peu effrayant. L'eau a commencé à entrer dans notre maison, nous avons dû sortir nos enfants et les mettre en hauteur (...) nous sommes restés sous la pluie pendant environ trois heures, ma maison a été détruite ».